la nudité ne fait que commencer

 

définitive, sauvage, éblouissante  

la nudité ne fait que commencer

au creux de tes décolletés ajourés

 

Elle n’a jamais peur. Tous les tabous n’existent que pour être transgressés avant d’être dissous à un point de combustion extrême qu’elle porte en elle.  De moi aussi, elle veut ce feu qu’il est toujours possible de faire jaillir entre les pierres du temps. Voilà pourquoi toutes les portes restent ouvertes jour et nuit comme ses jambes qui s’ouvrent à mon approche, battantes de désir comme sa robe égarée dans les remous de ses passions. Voilà aussi pourquoi, définitive, sauvage, éblouissante, la nudité ne fait que commencer au creux de ses profonds décolletés ajourés. 

Created with Visual Composer